Comment commencer la saturation vocale ? Ce que tu dois savoir

par Fév 20, 2021

Tu as envie de faire du scream ? Tu te demandes comment commencer la saturation vocale ? Que tu veuilles développer ton scream, growl, death growl ou ton chant guttural, sache que souvent, ces termes sont utilisés pour parler de la même chose. Dans les techniques de saturation, j’englobe aussi le grain sur la voix quand on fait du rock ou d’autres styles de musiques actuelles. Coach vocal et prof de chant diplômée d’un master de haute école de musique, je suis parfaitement légitime pour parler de la voix. Cependant, ce que je vais t’expliquer reste ma vision et mon analyse. Chacun a sa propre interprétation théorique, mais aussi physique. Chacun a son propre parcours pour arriver d’un point A à un point B. Mais avant de te lancer, laisse-moi te donner quelques conseils. Si tu veux développer ta voix saturée, tu devras d’abord apprendre à travailler sans te faire mal et avec rigueur. 

Bien commencer le scream : Apprendre sans se faire mal

Tu peux commencer dès maintenant à découvrir le scream en criant sur les chansons de ton groupe favori. La majorité des gens qui pratiquent le chant saturé ont appris sur le tas, en essayant simplement. Mais tu peux aussi choisir d’apprendre en évitant de te faire mal. Car la règle numéro 1 quand on parle de chant, quelle que soit la technique, c’est que tu ne dois pas avoir mal ! Sinon, cela veut dire qu’il y a quelque chose que tu ne fais pas bien. 

Personnellement, quand j’ai commencé à m’intéresser au scream, j’étudiais le chant classique. Il était impensable pour moi de me blesser et de ne plus pouvoir chanter. De plus, je me destinais déjà à enseigner : pour apprendre aux autres à chanter et à screamer de façon saine, il fallait d’abord que j’apprenne moi-même à faire du chant saturé sainement.

Faire du scream ou des techniques de saturation : tout le monde peut y arriver

Oui, tout le monde peut apprendre, cela ne demande aucune spécificité particulière ! On n’a pas besoin d’avoir une forme spécifique de larynx, d’appartenir à un genre en particulier ou d’avoir une certaine taille ou forme physique. Chacun peut y arriver !

Ce sera peut-être plus facile pour certains que pour d’autres, mais c’est comme tout dans la vie. En revanche, chacun aura son propre son de distorsion, comme chacun a son propre timbre. Tu peut essayer d’imiter certains chanteurs pour comprendre ce qu’ils font, mais tu ne pourras jamais sonner exactement de la même manière. Certains seront plus à l’aise sur des choses plutôt hautes, d’autres plutôt graves. Ce qui est sûr, c’est que les techniques de saturation, quelles qu’elles soient, sont plus efficaces avec une bonne santé vocale, c’est-à-dire si tu as une voix claire et bien développée. Prendre soin de sa voix est important, même si tu souhaites brailler sur du hardcore ! Le plus grand danger pour la voix, c’est de mettre trop de pression sur les cordes vocales. Heureusement, tu peux apprendre à corriger ça !

Comment commencer la saturation vocale de façon saine : Mes 5 conseils

1. Travailler les techniques de respiration

L’une des premières choses que tu dois travailler, c’est la respiration ventrale, ou diaphragmatique. Tu dois pouvoir bien laisser redescendre ton diaphragme, relâcher ta ceinture abdominale pour faire des respirations basses. C’est grâce à celles-ci que tu pourras avoir une bonne gestion de l’expiration. C’est essentiel d’apprendre à gérer les différentes pressions d’air qui sont indispensables pour que ta voix soit bien soutenue, sans trop de pression, sans trop serrer et sans trop de tensions.

2. Activer le soutien

Le soutien, c’est la bonne gestion de la façon dont on va expirer pour gérer les différentes pressions d’air, afin que le larynx et l’appareil vocal restent le plus détendus possible. Le soutien permet aussi de bien placer le son dans les résonances. La saturation demande plus de soutien que d’autres techniques comme la voix mixte ou le belting. Si l’on n’a pas assez de soutien, on va compenser en mettant des tensions et pressions sur le larynx, et les cordes vocales : tu risques de te blesser ou de ne plus avoir de voix le lendemain… Tu l’as compris, le soutien est très important !

3. Travailler sur les résonances

Elles permettent de faire sonner le scream, le son en général, qu’il soit clair ou saturé. Tu dois utiliser des résonances naturelles qui vont aider à projeter et à placer le son pour qu’il ne soit pas produit par trop de pression. Il faut avoir un son le plus détendu possible. On recherche une détente au niveau du larynx, de la mâchoire, de la langue et de tous les muscles à l’intérieur de la bouche. Tant que l’on a pas travaillé sur les résonances, pour produire le son, toutes ces zones vont compenser ce que les résonances ne prennent pas en charge. 

Travailler sur les différentes zones de résonances va te permettre d’apprendre à placer tes différents types de saturation. Par exemple, le scream et le fry scream vont utiliser les espaces de résonances situées sur l’avant. Mais si tu fais plutôt du growl ou du death growl, tu vas devoir utiliser des zones de résonances plus en arrière, comme pour le chant lyrique, avec un gros soulèvement du palais. On utilise aussi des zones plus basses pour un son plus massif. Il faut donc vraiment chercher toutes ces zones de résonances et les travailler.

4. Commencer la saturation vocale avec une seule technique et l’isoler

Que ce soit le vocal fry, les fausses cordes ou même le passage d’air, la glotte… Il y a plein de façons de produire le son et de le mettre en résonance pour sonner d’une façon ou d’une autre. Je te conseille de faire des exercices précis et ciblés pour la saturation. Tu trouveras par exemple sur ma chaîne des exercices pour le fry scream. Tu peux bien sûr travailler en faisant des covers : c’est très bien pour travailler la résistance, chercher des sons… Mais pour apprendre la technique, il faut vraiment la cibler. Il faut accorder, coordonner tout le système mécanique qui va produire le son en question. Je te conseille de commencer par choisir une seule technique qui te plait et de faire des exercices ciblés pour cette technique-là. Ensuite, tu pourras en essayer d’autres pour t’aider à trouver ton propre son.

5. Travailler régulièrement pour progresser petit à petit

Il n’y a pas de secret : il faut travailler ! As-tu déjà vu un pianiste professionnel ne pratiquer son instrument que de temps en temps ? Un sportif de haut niveau s’entraînant seulement une fois par semaine ? Non, ça n’existe pas. Il faut travailler quotidiennement, pour garder le niveau et progresser. Dans le sport, on dit qu’avec 3 séances par semaine, on maintient son niveau, et qu’à partir de 4 séances, on l’augmente. Dans le chant, c’est pareil. Tu devras travailler plus.

Attention, je ne dis pas que tu dois faire 3 h par jour, mais je te demande d’être très régulier. Un chanteur dont la voix est bien en place ne prendra peut-être que 10 min par jour, voire plus s’il prépare un évènement particulier. Mais avec la saturation, je t’encourage à bosser le plus souvent possible, mais le moins longtemps possible. Au début, tu feras des erreurs, ce qui est tout à fait normal, c’est comme ça qu’on apprend ! Il vaut mieux faire faux souvent, mais pas longtemps, pour t’éviter des dommages sur les cordes et trop de fatigue. Travailler régulièrement va habituer ton corps et t’aider à comprendre plus rapidement si tu fais mal un son.

Fumer, boire : est-ce bon pour la saturation vocale ?

C’est une question qui revient souvent lors de mes coachings et cours de chant ! Tous les profs  te le diront : c’est non ! Comme je te l’ai dit un peu plus haut dans cet article, je te conseille d’avoir un appareil vocal sain. Un mode de vie sain, tel un sportif de la voix, t’apportera une meilleure technique. C’est valable pour la saturation, le chant classique ou moderne. 

La fumée donne progressivement un voile à la voix, la rendant moins nette, et assèche les muqueuses, même si tu bois beaucoup. Conséquence : l’appareil vocal vieillit plus vite. Évidemment, fumer a aussi un impact sur la capacité respiratoire, qui moins bonne, ne va pas t’aider à mieux soutenir ou mieux chanter. L’alcool, et une mauvaise hygiène de vie en général, aura le même effet, à savoir un vieillissement prématuré. Bref, ce n’est pas une technique de saturation. Tu risques aussi de ne plus pouvoir chanter autrement. Fini les sons clairs, beaux et précis. Tu vas perdre en justesse et en endurance. Imagine-toi chanter pendant 1 h, plusieurs jours à la suite, lors d’une tournée sans endurance… C’est compliqué…

Maintenant, tu sais comment commencer la saturation vocale. Le growl, le scream et la saturation ne sont pas des techniques faciles. Il ne suffit pas de crier si on veut faire du chant saturé de façon saine. Cela prend du temps. Cela va te prendre des années. Mais c’est une bonne chose, car cela signifie que tu essaies de le faire de façon correcte et de comprendre ce que tu fais. Tu l’as compris, instaurer une routine de travail est essentiel. Si tu as des questions, n’hésite pas à me laisser un commentaire ! 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je m’appelle Mirowshka, je suis spécialisée dans l’enseignement des voix extrêmes : belting, saturation vocale, scream, growl, etc.

Je t’aide à développer de nouvelles capacités dans ta voix !

Le blog

Quel matériel pour les cours de chant en ligne choisir ?

Quel matériel pour les cours de chant en ligne choisir ?

Quel matériel pour les cours de chant en ligne choisir ?   Vous me demandez souvent quel matériel pour les cours de chant en ligne vous devez acheter,  particulièrement pour les cours de chant saturé ! Oui, les ordinateurs portables ou les smartphones...

Joyeux Halloween ! Ma dernière cover de Bienvenue à Halloween

Joyeux Halloween ! Ma dernière cover de Bienvenue à Halloween

J'ai le plaisir de vous présenter ma version de « Bienvenue à Halloween» , extraite du film de Tim Burton L'Étrange Noël de Mr. Jack ! 👻 Pour cette cover, je voulais réaliser toutes les différentes voix pour jouer avec les différentes possibilités et aussi pour...

Chant saturé : 7 Types de saturation vocale (rock, metal, pop,…)

Chant saturé : 7 Types de saturation vocale (rock, metal, pop,…)

Salut ! Si tu penses que pour être un king de la saturation, il suffit d’utiliser la technique des fausses cordes et du vocal fry, continue de lire cet article, car non !!!   La distorsion (ou saturation vocale) ne se limite pas à ces deux techniques, malgré ce que tu...

Exercice pour le chant saturé avec les fausses cordes

Exercice pour le chant saturé avec les fausses cordes

Salut, c'est Mirowshka, Aujourd'hui, je te propose un exercice pour travailler ta voix et plus particulièrement les fausses cordes et ainsi réussir à bien les maîtriser. C'est indispensable pour faire de la saturation pour le métal ( growl, scream..) ou même pour...

3 exercices pour le growl

3 exercices pour le growl

Salut, c'est Mirowshka, Tu veux savoir faire du growl ?  Je te propose 3 exercices pour les débutants afin de développer ce son de façon saine ! Le growl est le plus souvent une combinaison de plusieurs types de saturation et d'une ouverture de résonnance...

Recherche

Comment travailler avec moi ?

Je t'aide à transformer ton petit Meow en Roar Bestial ! 😆

Ce message d’erreur n’est visible que pour les administrateurs de WordPress

Erreur. Aucun flux trouvé.

Veuillez aller sur la page de réglages d‘Instagram Feed pour connecter votre compte.